UEFA, FIFA, Blatter, Platini..

Page 8 sur 11 Précédent  1, 2, 3 ... 7, 8, 9, 10, 11  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: UEFA, FIFA, Blatter, Platini..

Message par Nato le Dim 5 Déc - 0:09

Apparemment l'équipe Nationale Qatarie a déjà trois nationalisés : un Uruguayen et deux Brésiliens.
Ils ont le temps de monter une équipe d'ici 2022...


Nato
Vintage

Nombre de messages : 5777
Date d'inscription : 27/01/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: UEFA, FIFA, Blatter, Platini..

Message par Mykiki le Mar 7 Déc - 16:11

Ils ont intérêt à les prendre jeunes quand même car 2022, ils ont le temps de prendre des rides sinon...

Mondial 2018 : l'Angleterre victime de ses médias


Pour Junji Ogura, le président de la Fédération japonaise de football, membre du comité exécutif de la FIFA qui a attribué la Coupe du monde 2018 à la Russie, cela ne fait pas de doute : l'Angleterre, pourtant annoncée comme favorite, a vu sa candidature écartée en raison des accusations de corruption formulées avant le vote par les médias britanniques. Les révélations du Sunday Times, dans un premier temps, avaient contraint la FIFA à suspendre deux membres du comité exécutif, soupçonnés d'avoir tenté de monnayer leur voix. Plus tard, à quelques jours de l'attribution des Coupes du monde 2018 et 2022, la BBC avait diffusé un documentaire portant sur d'anciens faits de corruption au sein de la FIFA.

"L'Angleterre a été éliminée au premier tour, et ils ont peut-être été éliminés à cause des révélations de la BBC et du Sunday Times, alors qu'ils avaient un très bon dossier et pouvaient organiser aisément la Coupe du Monde quand ils le souhaitaient", a estimé lundi 6 décembre Junji Ogura, contredisant le discours qui prévalait jusque-là à Fédération internationale de football. L'élimination du dossier britannique dès le premier tour de scrutin, jeudi 2 décembre, avec seulement 2 voix en sa faveur sur 22, semble pourtant démontrer qu'un traitement particulier avait été "accordé" au projet anglais. Le seul membre non anglais du comité exécutif de la FIFA qui ait accordé son soutien à la candidature britannique fut d'ailleurs, semble-t-il, M. Ogura, qui défendait pour sa part la candidature japonaise pour le Mondial 2022, remporté finalement par le Qatar.

Les déclarations du président de la Fédération japonaise pourraient encore accroître la pression qui pèse sur la BBC depuis l'échec de la candidature anglaise. Dimanche, le directeur général du groupe audiovisuel s'est encore défendu des attaques formulées contre la BBC : "Je pense que nous avons bien fait de diffuser ce reportage [sur la FIFA] et que nous avons un fort soutien du public", a déclaré Mark Thompson.



L'Angleterre victime de ses média

_________________

Garry Lineker : "Soccer is a game for 22 people that run around, play the ball, and one referee who makes a slew of mistakes, and in the end Germany always wins."
Al Pacino : That's a team, gentlemen and, either we heal, now, as a team, or we will die...as individuals
avatar
Mykiki
La Team
La Team

Nombre de messages : 7925
Age : 33
Localisation : 94
Date d'inscription : 26/01/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: UEFA, FIFA, Blatter, Platini..

Message par sanoban le Lun 17 Jan - 16:13

Foot - CM 2022
Sarkozy défend le choix du Qatar

A l'occasion de ses voeux au mouvement sportif, lundi, le président de la République, Nicolas Sarkozy a défendu le choix du Qatar par la FIFA comme pays-hôte de la Coupe du monde 2022. «J'ai vu qu'il y avait une polémique sur l'attribution des prochains événements du football, je ne comprends pas ceux qui disent que les événements doivent toujours être dans les mêmes pays et sur les mêmes continents», a déclaré le chef de l'Etat. «Le sport est universel, le sport n'appartient pas à quelques pays, le sport c'est le monde, c'est l'Asie, c'est les pays arabes. Et par le sport, on va ouvrir le monde et on va lui donner une dimension vraiment universelle.» (Avec AFP)


Il y en a un qui a eu une petite enveloppe, pour trouver une solution à Bettencourt...
avatar
sanoban
Hincha Devil
Hincha Devil

Nombre de messages : 6967
Age : 27
Date d'inscription : 27/01/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: UEFA, FIFA, Blatter, Platini..

Message par Marco le Mer 23 Mar - 18:20

Platoche :wub:
avatar
Marco
-
-

Nombre de messages : 12792
Age : 141
Date d'inscription : 26/01/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: UEFA, FIFA, Blatter, Platini..

Message par Mykiki le Mer 23 Mar - 19:21

Marco a écrit:Platoche :wub:

???

_________________

Garry Lineker : "Soccer is a game for 22 people that run around, play the ball, and one referee who makes a slew of mistakes, and in the end Germany always wins."
Al Pacino : That's a team, gentlemen and, either we heal, now, as a team, or we will die...as individuals
avatar
Mykiki
La Team
La Team

Nombre de messages : 7925
Age : 33
Localisation : 94
Date d'inscription : 26/01/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: UEFA, FIFA, Blatter, Platini..

Message par Marco le Mer 23 Mar - 19:45

Il est réélu(seul candidat) et là il parle de redonner valeurs aux compétitions internationales.
avatar
Marco
-
-

Nombre de messages : 12792
Age : 141
Date d'inscription : 26/01/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: UEFA, FIFA, Blatter, Platini..

Message par Mykiki le Jeu 24 Mar - 11:49

La FIFA l'a bien aidé en attribuant la CdM au Qatar... :loool:

_________________

Garry Lineker : "Soccer is a game for 22 people that run around, play the ball, and one referee who makes a slew of mistakes, and in the end Germany always wins."
Al Pacino : That's a team, gentlemen and, either we heal, now, as a team, or we will die...as individuals
avatar
Mykiki
La Team
La Team

Nombre de messages : 7925
Age : 33
Localisation : 94
Date d'inscription : 26/01/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: UEFA, FIFA, Blatter, Platini..

Message par Mykiki le Mar 24 Mai - 16:31

Je cherchais où aurait lieu la finale de la LdC l'année prochaine et je suis tombé sur ça

although the stadium will be referred to as "Fußball-Arena München" for the match as UEFA does not recognise sponsorship by companies that are not among its partner organisations.

:blink:

_________________

Garry Lineker : "Soccer is a game for 22 people that run around, play the ball, and one referee who makes a slew of mistakes, and in the end Germany always wins."
Al Pacino : That's a team, gentlemen and, either we heal, now, as a team, or we will die...as individuals
avatar
Mykiki
La Team
La Team

Nombre de messages : 7925
Age : 33
Localisation : 94
Date d'inscription : 26/01/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: UEFA, FIFA, Blatter, Platini..

Message par sanoban le Mar 24 Mai - 19:14

Une bonne mafia...
avatar
sanoban
Hincha Devil
Hincha Devil

Nombre de messages : 6967
Age : 27
Date d'inscription : 27/01/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: UEFA, FIFA, Blatter, Platini..

Message par Marco le Ven 10 Juin - 9:33

sanoban a écrit:Une bonne mafia...
Pourquoi?
C'est du business. T'as des partenaires qui investissent donc relation de confiance, c'est normal de ne pas taper dans la main d'un partenaire tout en prenant le pognon d'un concurrent.
A moins que je n'ai pas saisi le truc.

Sinon interview de Platini dans Libération:

«Mon but est de protéger les clubs de la faillite»
INTERVIEW
Michel Platini, président de l’UEFA, revient sur les sujets chauds du football, tels les paris ou l’affaire des quotas, et présente le fair-play financier, grand œuvre de son deuxième mandat :
Réagir



«Je pense que la Fifa est comme le CIO il y a quelques années : nous sommes à la fin d’un système,commentait Michel Platini la semaine dernière après la farce du congrès de la Fédération internationale de foot, qui a vu la réélection de Sepp Blatter. L’avenir de cette organisation est d’être aux mains de spécialistes, pas de gens qui viennent du monde politique. Je pense que cela va se terminer, et qu’on aura à la place des gens venus du monde du sport. La Fifa doit revenir au football.» Les fifologues y verront le premier acte de sa candidature à la présidence du gouvernement du foot mondial en 2015. «Joker», nous répond celui qui a été réélu en mars par acclamation (seul candidat) à la tête de l’UEFA. Le grand œuvre de son deuxième mandat devrait être l’application, à partir de 2013, du fair-play financier, qui signifiera théoriquement la fin de la victoire à crédit : sous peine de sanctions pouvant aller jusqu’à l’exclusion des coupes européennes, un club ne pourra pas dépenser plus d’argent qu’il n’en génère. Dans l’entretien accordé à Libération, Michel Platini détaille les mécanismes d’application de cette mesure et s’exprime pour la première fois sur l’affaire des quotas.

Une finale de Ligue des champions entre Barcelone et Manchester United, c’est un rêve pour les amateurs de foot. N’est-ce pas un cauchemar pour le défenseur du fair-play financier compte tenu de l’endettement de ces clubs (1) ?
Le fair-play financier s’appliquera dans deux ans. On verra à ce moment-là. Un panel indépendant étudiera les finances des clubs et prendra des mesures pour que soit respecté ce fair-play. Il décidera des éventuelles sanctions.

Pourra-t-on aller jusqu’à l’exclusion des compétitions européennes ?
Pourquoi pas ? Mais on peut envisager des mesures plus clémentes, comme l’interdiction de recruter. Des gens investissent dans le foot parce qu’ils savent qu’il y aura le fair-play financier ; les mécènes italiens me disent : «Monsieur Platini, faites quelque chose parce qu’on en a marre de payer.» Quand l’ensemble des clubs européens affichent 1,2 milliard d’euros de déficit en 2009, on ne peut pas ne rien faire.

La situation ne sera pas résolue d’ici à 2013.
Les responsables de clubs connaissent les règles. On ne reviendra pas en arrière.

Comment ferez-vous pour vendre les droits télé de la Ligue des champions si vous ne pouvez pas assurer aux chaînes le plateau le plus prestigieux ?
Le plateau sera toujours là. Toujours aussi prestigieux. Il n’y avait pas des centaines de millions dans le foot il y a trente ans et il y avait pourtant de belles finales. Ce n’est pas parce qu’un joueur gagne 14 millions d’euros qu’il joue mieux que s’il gagnait 3 millions. Aujourd’hui, les clubs ont beaucoup d’argent donc ils donnent beaucoup d’argent. Quand ils en auront moins, ils en donneront moins.Les salaires seront moins importants. Notre but est simplement de protéger les clubs de la faillite. Car le jour où il y aura des faillites, il n’y aura plus de clubs et là, les télévisions n’auront plus rien à acheter. Les clubs qui auront 300 millions de recettes dépenseront 300 millions, ceux qui auront 500 millions dépenseront 500 millions, s’ils en ont 40, ils en dépenseront 40 et pas 100.

La Ligue des champions sera toujours promise aux clubs les plus riches…
Il y aura toujours des clubs très riches, parce qu’ils auront des grands stades, toucheront des droits télés importants, paieront moins d’impôts… Je me bats pour que leurs dépenses n’excèdent pas leurs recettes.

Les fonds souverains des Emirats arabes semblent des puits financiers sans fond. Comment les empêcher de combler les pertes de leur club sans tomber sous le coup du fair-play financier ?
Ils s’adapteront. On étudie le mécanisme de refinancement des pertes. Les règles ne permettront pas de déverser de l’argent comme ça. Le diable est dans les détails, détails qui restent à affiner… On n’acceptera pas une recapitalisation supérieure à 45 millions d’euros sur trois ans.

Vous avez dit un jour que la Ligue des champions était devenue un monstre…
Oui, par rapport au football des associations nationales. Mon but est de faire de l’Euro un autre monstre. On a commencé à travailler sur la centralisation des droits. On étudie une réforme du calendrier pour valoriser les deux compétitions. Actuellement, il y a des grandes soirées de Ligue des champions. Pourquoi ne pas imaginer de grandes soirées des équipes nationales ? Ce sera possible si les droits appartiennent à un seul organisme. J’ai été très choqué, avant la finale de la Coupe du monde, d’entendre certains joueurs dire que celle de la Ligue des champions était plus importante. Aujourd’hui, le football des équipes nationales est placé entre des compétitions de clubs parfois réticents à libérer leurs joueurs… Il faut arrêter de déconner et trouver un moyen de revaloriser les équipes nationales au moyen du calendrier. Même si c’est politiquement très compliqué.

Qu’avez-vous pensé de l’affaire des quotas, qui vient de secouer le foot français ?
Que beaucoup de gens avaient raison. Je ne cautionne bien sûr pas les propos excessifs qui ont été tenus. Je pense que le débat sur les binationaux est un beau débat qui devait avoir lieu. La Fifa a changé les règles [en permettant, pour complaire aux pays africains, à des joueurs de pouvoir choisir quand ils veulent la sélection nationale du pays dont sont originaires leurs parents ou grands-parents, ndlr] contre l’avis de l’Europe. Moi, j’étais contre. A partir de ce moment-là, on peut se poser la question : que fait-on de Clairefontaine ? Je comprends que des joueurs non retenus en équipe de France choisissent la sélection nationale de leur pays d’origine ; mais je comprends qu’à Clairefontaine on s’interroge si une partie des joueurs qui y viennent choisissent une autre sélection que la France. Je n’ai pas la réponse, mais je pense que ce débat sur les binationaux doit continuer tant que les règles de la Fifa n’auront pas changé.

Derrière le débat sur les binationaux, il y avait celui sur la primauté donnée au physique chez les jeunes…
Le football français est très physique, très tactique et un peu moins technique. Les champions du monde 1998 étaient plutôt physiques, les champions d’Europe 1984 [dont Platini était le capitaine] plutôt techniques. L’important, c’est de gagner. Je pense qu’il vaut mieux avoir de bons footballeurs, qui peuvent faire la bonne passe au bon moment, qu’ils soient grands, costauds d’origine polonaise ou petits d’origine italienne… Peut-être que chez les jeunes on devrait avoir moins le souci de gagner les matchs et plus celui de former pour plus tard. C’est sûr que pour gagner des matchs à 13 ans, il vaut mieux mettre des gosses qui courent vite : ils marqueront plus facilement que celui qui devra dribbler cinq défenseurs, comme ce fut mon cas à cet âge-là. Je ne sais pas si j’aurais réussi dans le foot d’aujourd’hui.

Qu’est-ce qui vous choque dans le foot aujourd’hui ?
Les conséquences de l’arrêt Bosman [la libre circulation des footballeurs, depuis 1995], parce que le foot a toujours été basé sur l’identification à un club - je ne parle pas de nationalité - et je n’arrive pas à retrouver ce phénomène identitaire, sauf chez les supporteurs. Aujourd’hui, un président peut être qatari, l’entraîneur bosniaque, les joueurs italiens… L’histoire du football était basée sur des rivalités, aujourd’hui tout est mélangé. Dans ce domaine je n’arrive pas à imposer mes idées : le 6 + 5 [au moins 6 joueurs français sur le terrain dans un club français, 6 Anglais dans un club anglais…],le home grown player[un quota de joueurs formés localement]. On essaye de faire des choses mais les politiques nous emmerdent là-dessus.

Le 6 + 5, c’est un combat auquel vous avez renoncé ?
Je ne l’ai jamais mené car je savais qu’il était ingagnable devant la commission de Bruxelles tant que le système est basé sur la nationalité. Et on planche toujours.

En tant que président de l’UEFA, vous vous sentez comme un chef d’entreprise ou un chef d’Etat ?
Ni l’un ni l’autre. Comme un leader du football européen. Vous savez, j’ai eu une vie atypique. A 17 ans, on me demandait ce que je pensais du football. C’est à 52 ans que j’ai arrêté d’en parler pour faire des choses. Aujourd’hui, j’ai toujours le pouvoir de dire des choses, mais j’ai en plus le pouvoir d’en faire.

Aujourd’hui, le football, c’est quoi pour vous ? Un sport ? Un produit ?
Un jeu.

Malgré l’argent, les enjeux…
Malgré tout. C’est la beauté de ce jeu qui amène tout. S’il n’était pas beau, il ne passionnerait pas autant de personnes et n’attirerait pas des choses négatives.

Etes-vous inquiet des risques de corruption liés aux paris sportifs ?
Oui je suis très inquiet parce que cela touche le jeu. Parce que cela touche les footballeurs, donc mon monde. Et je n’aime pas. C’est dangereux. De quoi parle-t-on ? De vendre des matchs, et d’acheter les joueurs pour pouvoir le faire. La violence me touche, le fair-play financier me touche, le dopage me touche, les erreurs d’arbitrage me touchent, mais ce problème me touche particulièrement parce qu’il concerne le jeu et les joueurs, pas quelques supporteurs, quelques connards, fachos ou abrutis qui viennent dans les stades pour faire du mal volontairement. C’est pour ça que je veux, avec le syndicat des joueurs professionnels, que l’on trouve les moyens de protéger ce jeu-là.

Comment ?
On a mis en place des systèmes qui nous alertent quand il y a des flux anormaux de mises sur des matchs. La difficulté est de réunir les preuves. Mais je ne peux pas mettre un képi et aller les chercher. C’est pour cela qu’on va travailler avec la justice de chaque pays en créant un réseau d’integrity inspectors dans les fédérations qui seront en contact avec les autorités locales. Avant, on envoyait nos propres inspecteurs, mais c’est devenu trop dangereux. Quand je suis arrivé à la tête de l’UEFA, j’ai demandé une police du sport européen. Il paraît que ce n’est pas possible, donc on va travailler pays par pays. On monitore 23 000 rencontres par saison. Sur l’ensemble des matchs que l’on a surveillé l’an dernier, seulement 0,2% soit 300 à 400 matchs, ce qui est quand même beaucoup, présentaient des flux de paris suspects.

On ne vous entend quasiment jamais parler de dopage…
Non, car je ne pense pas qu’il y ait du dopage dans le football. Enfin pas du dopage organisé par les clubs, car avec le turnover des joueurs tout se sait. Ensuite si des joueurs individuellement prennent une pilule avant un match… Nous dépensons beaucoup d’argent dans les contrôles, mais il n’y en a pas de positifs. Je ne pense pas que le dopage serve à quoi que ce soit dans le football…

(1) De respectivement 440 millions et 900 millions d’euros pour Barcelone et Manchester.

www.liberation.fr

A part ça je me demandais hier soir, on connaît la formule de l'Euro 2016 à 24 équipes? Y aura des huitièmes comme lors de l'ancienne coupe du monde à 24 en prenant les meilleurs 3emes?
avatar
Marco
-
-

Nombre de messages : 12792
Age : 141
Date d'inscription : 26/01/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: UEFA, FIFA, Blatter, Platini..

Message par Peter Pan le Ven 10 Juin - 13:31

Bien l'interview...par contre sur le dopage..

Peter Pan
Gossip Boy
Gossip Boy

Nombre de messages : 5242
Date d'inscription : 17/05/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: UEFA, FIFA, Blatter, Platini..

Message par Doc le Ven 10 Juin - 16:13

Mouais...ca fait beau discours de politique...
J'ai hâte de voir le fair play financier concrètement... on aura des surprises je pense...

_________________
avatar
Doc
La Team
La Team

Nombre de messages : 7405
Age : 34
Localisation : Aix-les-Bains
Date d'inscription : 25/01/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: UEFA, FIFA, Blatter, Platini..

Message par Peter Pan le Ven 10 Juin - 16:39

Ouep.
Des mauvaises surprises.
Rien que là, il sous-entend clairement que les clubs ne seront pas exclus. Donc on continuera à avoir des finales MU-Barcelone, les deux clubs les plus endettés de la Planète Football.

Quand on voit ce qu'avait gagné Barcelone ou Manchester au niveau européen (en Champions League) avant les dernières années...c'est super de voir tjs les mêmes clubs en finale, demi...

Peter Pan
Gossip Boy
Gossip Boy

Nombre de messages : 5242
Date d'inscription : 17/05/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: UEFA, FIFA, Blatter, Platini..

Message par Marco le Ven 10 Juin - 16:52

Assez déçu aussi. Déjà on voit que ses pouvoirs sont limités par l'Europe politique puis sur le fair play financier je n'y crois pas une seconde non plus.
Sauf pour des clubs sans prestige ou presque.
Mais le jour où je lirai que Barcelone, Manchester ou Madrid sont interdits de participer à une coupe D'europe je tomberai de ma chaise...

Puis faudrait rééquilibrer C1 et "C3" financièrement aussi...
Ou alors une et une seule coupe d'Europe mais difficilement gérable je pense.
avatar
Marco
-
-

Nombre de messages : 12792
Age : 141
Date d'inscription : 26/01/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: UEFA, FIFA, Blatter, Platini..

Message par sanoban le Sam 11 Juin - 20:12

Marco a écrit:
sanoban a écrit:Une bonne mafia...
Pourquoi?
C'est du business. T'as des partenaires qui investissent donc relation de confiance, c'est normal de ne pas taper dans la main d'un partenaire tout en prenant le pognon d'un concurrent.
A moins que je n'ai pas saisi le truc.


Bah je trouve que c'est la même histoire que les hollandaises avec la marque de bière à la CDM. Là ils refusent d'appeler un stade par son nom parce qu'ils ne sont pas allié à Allianz? Je trouve que c'est un peu exagérer. C'est le nom officiel du stade tout de même. Après, niveau business c'est très fort.
avatar
sanoban
Hincha Devil
Hincha Devil

Nombre de messages : 6967
Age : 27
Date d'inscription : 27/01/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: UEFA, FIFA, Blatter, Platini..

Message par Djoda le Ven 17 Juin - 19:56

L'UEFA a fait plus d'un étonné en révélant que la finale de la Ligue des Champions 2013 se déroulerait à Wembley.

Le stade londonien avait en effet déjà accueilli l'édition de cette année, remportée par le FC Barcelone devant Manchester United, et il réitérera donc l'expérience seulement deux ans après, à l'occasion des 150 ans de la création de la Football Association. La fédération anglaise de football avait également créé les premières lois du football en 1863 : « L'UEFA a considéré que la finale de la Champions League 2011 à Wembley avait remporté un grand succès, et aujourd'hui elle nous fait le compliment ultime en annonçant qu'elle reviendra dans notre stade en 2013, l'année du 150e anniversaire de la FA », a ainsi expliqué Michel Platini sur le site officiel de l'UEFA.

Pour David Bernstein, président de la FA, « ce sera l'occasion d'une gigantesque célébration du football dans notre pays, au cours d'une année importante pour notre organisation, ainsi que la reconnaissance du statut de Wembley comme l'un des tout meilleurs stades de football au Monde. » Ce sera la septième fois que le stade anglais (ancienne version comprise) accueillera la finale de la C1, ce qui constitue un record en la matière.
avatar
Djoda
Que la force soit avec toi
Que la force soit avec toi

Nombre de messages : 5164
Localisation : Haut Rhin
Date d'inscription : 26/01/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: UEFA, FIFA, Blatter, Platini..

Message par Mykiki le Sam 18 Juin - 13:30

Ce n'est pas tant l'édition de 2013 qui est contestable dans ce cas mais celle de 2011... :whistling2:

Je trouve ça bien qu'ils puissent fêter ce type d'anniversaire : 150 ans d'un fédé, mais bon deux ans, ils n'y avaient pas songé ça veut dire ?

_________________

Garry Lineker : "Soccer is a game for 22 people that run around, play the ball, and one referee who makes a slew of mistakes, and in the end Germany always wins."
Al Pacino : That's a team, gentlemen and, either we heal, now, as a team, or we will die...as individuals
avatar
Mykiki
La Team
La Team

Nombre de messages : 7925
Age : 33
Localisation : 94
Date d'inscription : 26/01/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: UEFA, FIFA, Blatter, Platini..

Message par Djoda le Lun 17 Oct - 9:13

Pourquoi dans les championnats européens il n'utilise pas la petite bombe pour marque l'endroit de la faute et du mur.

Je l'avais vu pendant la Copa, et elle est aussi utilise en MLS.

Vraiment étrange.
avatar
Djoda
Que la force soit avec toi
Que la force soit avec toi

Nombre de messages : 5164
Localisation : Haut Rhin
Date d'inscription : 26/01/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: UEFA, FIFA, Blatter, Platini..

Message par sanoban le Lun 17 Oct - 23:55

Effectivement ça pourrait être pas mal. C'est peut être à l'étude et la MLS et la Copa étaient des compétitions test.
avatar
sanoban
Hincha Devil
Hincha Devil

Nombre de messages : 6967
Age : 27
Date d'inscription : 27/01/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: UEFA, FIFA, Blatter, Platini..

Message par Marco le Lun 14 Nov - 0:53

Football : selon un classement non officiel, le Japon est également champion du monde


L’Espagne, en ayant remporté la dernière Coupe du Monde de football, est considérée par la FIFA comme l’actuel champion du monde de football. Mais il existe un classement annexe, non officiel et, là, c’est le Japon qui détient la couronne.

Ce classement aux règles particulières démarre le 30 novembre 1872 lors du premier match international de l’histoire du football entre l’Angleterre et l’Ecosse. Selon ce système, c’est ainsi l’Angleterre qui fut la première nation championne du monde. Les règles de cette hiérarchie annexe stipulent que le champion du monde conserve son titre tant qu’il gagne. S’il perd, que ce soit en amical ou en compétition officielle, il est automatiquement détrôné par son opposant.

Dans ce classement, les Antilles Néerlandaises ont été championnes du monde
Aujourd’hui, c’est ainsi le Japon qui est sur ce trône étrange, depuis qu’il a battu l’Argentine le 8 octobre 2010 en amical. Ce système, tenu à jour méticuleusement, a ainsi permis aux Antilles Néerlandaises d’être désignées championnes du monde durant un match, en 1963. Toutefois, personne ne reste très longtemps au sommet.

Globalement, c’est l’Ecosse qui est restée le plus longtemps championne du monde avec un total de 86 matchs. Mais c’est surtout dû aux premiers temps du football international, quand il n’y avait que les équipes du Royaume-Uni qui s’affrontaient.

La France, elle, s’est retrouvée 25 fois sur le toit du monde. D’abord le 15 octobre 1969 à la faveur d’une victoire contre la Suède, lors des qualifications de la Coupe du monde. Elle avait ensuite perdu son titre face à la Suisse, en amical, le 3 mai 1970.

La France à la fois championne du monde officielle et officieuse en 1998
Elle l’a de nouveau été entre 1977 et 1978 puis entre 1984 et 1985. Coïncidence étonnante, elle a récupéré ce titre face au Brésil, en finale de la Coupe du monde 1998. Là, elle était donc championne du monde sur les deux classements. Mais elle a été destituée le 5 juin 1999, après une défaite face à la Russie lors des qualifications pour l’Euro 2000.

Deuxième coïncidence sympathique, la France a récupéré ce titre officieux le 2 juillet 2000, lorsqu’elle a battu l’Italie en finale du championnat d’Europe. Puis l’a perdu définitivement le 28 mars 2001 lors d’une défaite en amical face à l’Espagne.

Le lien: http://www.ufwc.co.uk/results/2009-2/
avatar
Marco
-
-

Nombre de messages : 12792
Age : 141
Date d'inscription : 26/01/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: UEFA, FIFA, Blatter, Platini..

Message par Peter Pan le Lun 14 Nov - 7:02

Classe!

Peter Pan
Gossip Boy
Gossip Boy

Nombre de messages : 5242
Date d'inscription : 17/05/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: UEFA, FIFA, Blatter, Platini..

Message par sanoban le Mar 15 Nov - 3:31

Le Japon a gagné tous ses matchs depuis le 8 octobre 2010? En tout cas c'est assez amusant.
avatar
sanoban
Hincha Devil
Hincha Devil

Nombre de messages : 6967
Age : 27
Date d'inscription : 27/01/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: UEFA, FIFA, Blatter, Platini..

Message par Mykiki le Ven 18 Nov - 17:14

Blatter a dit qu'il n'y avait pas de racisme sur les terrains de foot.

Et Beckham lui a répondu en disant que c'était scandaleux de tenir des propos pareils alors que des campagnes contre le racisme était mené depuis quasiment 20 ans (a priori pas sans raison...) et que c'était une réalité qu'on ne pouvait pas glisser sous un tapis etc...

Blatter has taken a considerable amount of heat for claiming in an interview with CNN that “there is no racism on the pitch” in soccer.

réponse

“It’s still there and can’t just be swept under the carpet and can’t just be sorted out just by handshake,” Beckham said. “It’s not the way of the world and not the way racism should be treated. It’s out there.”

The former England captain has long been involved in anti-racism campaigns within the sport, both at the club and international level. He first lent his support to the English FA-affiliated Kick It Out campaign, which was established in 1993.

Beckham's former Manchester United teammate Rio Ferdinand – among many others – has demanded that Blatter step down; however, Beckham declined to voice an opinion on Blatter's fate.

“I have no power with who goes and who stays within FIFA and I don’t wish to have that,” he said. “The comments, everyone has had their own opinions and I’m not going to say any more on it. Racism is something that we all want to keep [not only] out of sport, but life in general.”

_________________

Garry Lineker : "Soccer is a game for 22 people that run around, play the ball, and one referee who makes a slew of mistakes, and in the end Germany always wins."
Al Pacino : That's a team, gentlemen and, either we heal, now, as a team, or we will die...as individuals
avatar
Mykiki
La Team
La Team

Nombre de messages : 7925
Age : 33
Localisation : 94
Date d'inscription : 26/01/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: UEFA, FIFA, Blatter, Platini..

Message par sanoban le Ven 18 Nov - 21:02

Blatter a surtout dit que si des insultes racistes étaient échangées, c'était un ffait de jeu pas bien grave et que c'était dit dans la colère du moment, rien de plus.
avatar
sanoban
Hincha Devil
Hincha Devil

Nombre de messages : 6967
Age : 27
Date d'inscription : 27/01/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: UEFA, FIFA, Blatter, Platini..

Message par Abdou le Ven 18 Nov - 21:22

Sepp Blatter a écrit:"L'un des joueurs peut peut-être avoir à l'égard d'un autre un mot, un geste qui n'est pas correct. Mais celui qui en est la cible doit se dire : 'C'est un jeu (...) et, à la fin du jeu, on doit se serrer la main". "Sur le terrain, on dit parfois des choses qui ne sont pas très correctes. A la fin du match, c'est fini et on peut se comporter mieux au suivant"

Tu te prend des insultes racistes tout le match et à la fin tu dois serrer la main du connard en face, rien de plus.

_________________
avatar
Abdou
La Team
La Team

Nombre de messages : 8261
Age : 28
Date d'inscription : 26/01/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: UEFA, FIFA, Blatter, Platini..

Message par sanoban le Ven 18 Nov - 21:57

Après je peux comprendre que dans un élan tu lâches un fils de pute ou un enculé.

Pour ce qui est de l'insulte raciale j'ai moi même aujourd'hui lâché un enculé d'allemand à un de mes coéquipiers qui m'a mis un cadrage débordement à l'entrainement :D. Mais je me suis excusé, et c'est dans un contexte d'entrainement avec des potes.
avatar
sanoban
Hincha Devil
Hincha Devil

Nombre de messages : 6967
Age : 27
Date d'inscription : 27/01/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: UEFA, FIFA, Blatter, Platini..

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 8 sur 11 Précédent  1, 2, 3 ... 7, 8, 9, 10, 11  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum